Tout sur Warren Buffett

Troisième économie mondiale, le Japon a perdu de son éclat sous l'effet d'une croissance poussive, d'une déflation chronique et d'une démographie vieillissante. Les actions japonaises sont toutefois faiblement valorisées et peuvent s'envisager comme outil de diversification du portefeuille.

Pourtant peu enclin à investir dans l'or, Warren Buffett avait accumulé, fin juin de l'année dernière, une participation de 564 millions de dollars dans Barrick Gold.

Les mines aurifères ont le vent en poupe. L'indice VanEck Vectors Gold Miners a bondi de 135% entre mars et début août, pour ralentir quelque peu depuis. Examinons la situation de cinq grands exploitants, qui pèsent d'un poids certain dans cet indice.

Il est arrivé cette année à l'action d'afficher un niveau de 30% plus élevé que celui d'aujourd'hui. Le titre n'est actuellement pas cher et le dividende, très important pour les investisseurs américains, s'élève d'ores et déjà à 4,4% brut.

Le récent rapport trimestriel d'IBM a agréablement surpris. Le groupe a en outre relevé ses perspectives de chiffre d'affaires pour le quatrième trimestre, généralement très bon. Il est permis de croire que le groupe atteindra ses objectifs annuels.

Notre conseil de vente, formulé en début d'année, était bien inspiré. L'action IBM se trouve près de 12% sous le niveau qu'elle affichait début 2017, alors que sur la même période, le S&P500 a progressé de plus de 10%.

L'action du holding français Bolloré est digne d'achat malgré le récent rebond ; elle s'échange toujours plus de 30% sous le sommet de 5,27 euros du printemps 2015. On peut s'attendre, au cours des prochains mois, à une augmentation de capital chez Sipef, le producteur belge d'huile de palme ; en attendant de connaître les conditions de l'opération, nous conservons l'action.

Archive