Tout sur Vestas Wind Systems

Entre 2016 et 2020, le marché de l'éolien marin a progressé de 29% par an. Un rythme de croissance identique est prévu jusqu'en 2025, après quoi il passera à 13% environ au cours des cinq années qui suivront. Les défis et les risques sont, ceci dit, nombreux.

Pour défendre son rapport cours/bénéfice de 50, Vestas Wind Systems ne pourra plus faire bien longtemps l'impasse sur les bénéfices. A l'évidence, le cours de l'action suit davantage les flux financiers en direction des fonds ESG que les résultats de l'entreprise elle-même.

Malgré un premier trimestre peu reluisant, le premier fabricant mondial d'éoliennes sur la terre ferme maintient ses prévisions pour l'exercice. Nous recommandons toutefois d'attendre un moment plus opportun pour acquérir l'action, très onéreuse.

Le carnet de commandes affiche un montant record de 43 milliards d'euros. Le chiffre d'affaires a bondi de 22%, à 14,8 milliards d'euros, en 2020, et devrait atteindre 16-17 milliards d'euros cette année. Une tendance qui devrait persister: l'entreprise estime que la demande d'énergie éolienne va augmenter de 8% par an d'ici à 2030, et espère en profiter pour accroître sa part de marché.

Le Néerlandais ASML a racheté le groupe taïwanais Hermes Microvision pour 2,75 milliards EUR, ce qui représente une prime de 31%. Les analystes applaudissent l'opération. La société rachetée contribuera directement au bénéfice par action.

Pourquoi l'action Euronav reste-t-elle à la traîne malgré les notes positives et les commentaires de l'entreprise même déplorant un cours trop bas ?

Archive