Tout sur Vente au détail

Les résultats du premier semestre de l'exercice 2019-2020 ont relativement peu souffert de la valse des promotions annoncée. Bien qu'il ait continué à investir massivement dans le personnel, Colruyt a su compenser la pression promotionnelle par de meilleures performances opérationnelles.

Au premier trimestre, la croissance de ses ventes n'avait été que de 5%, le chiffre le plus bas en quatre ans. Mais sur les neuf premiers mois de son exercice 2019-2020, Inditex a fait mieux que sur la même période, un an plus tôt.

Le titre Colruyt est pénalisé par son caractère défensif. Dans la lutte qui l'oppose à Amazon, la croissance d'Ahold Delhaize dans l'e-commerce aux Etats-Unis est cruciale. Quant à Carrefour, son plan de transformation doit accélérer sa croissance en France et soutenir le développement de ses ventes en ligne.

Ahold Delhaize va continuer à générer un cash-flow intéressant. Il souffrira même probablement moins que ses concurrents de l'arrivée du néerlandais Jumbo en Belgique en novembre.

Sur les trois premiers mois de l'exercice 2019-2020 (février-avril), Inditex a vu la croissance de son chiffre d'affaires augmenter de 5% en un an. Mais le groupe nous avait habitués à mieux, les trois exercices précédents.

La concurrence dans l'activité Fresh, la longue sécheresse et la contamination à la Listeria dans une usine de surgelés en Hongrie, ont lourdement pesé sur des marges bénéficiaires déjà historiquement faibles. Greenyard a obtenu une dispense sur ses covenants jusque fin mars 2020; selon les analystes, d'ici là, le groupe devra avoir trouvé 70 à 140 millions d'euros supplémentaires.

La fusion entre Ahold et Delhaize est toujours génératrice de synergies, qui devraient atteindre 750 millions de dollars cette année. L'intégralité du cash-flow disponible attendu pour 2019, 1,8 milliard d'euros, devrait être distribuée aux actionnaires.

Pour faire oublier le ralentissement de sa croissance, Inditex a porté le ratio de distribution de 50 à 60%. C'est dès lors un dividende de 0,88 euro brut (+17%!) par action qui sera versé pour l'exercice passé.

Le groupe pourrait être victime de son succès. L'intérêt marqué des investisseurs pour Colruyt a poussé sa valorisation à la hausse, accroissant aussi le risque de correction du cours de l'action.

Archive