Tout sur Umicore

Grand fournisseur de l'industrie automobile, Umicore n'échappe pas à la pénurie de semi-conducteurs qui touche, plus longuement et plus durement que prévu, la production des voitures classiques et électriques. Maintes chaînes sont à l'arrêt, ce qui affecte les trois divisions du groupe.

Le groupe belge surfe sur une vague cyclique ascendante. Le secteur automobile se remet de la crise sanitaire, ce qui dope les ventes de catalyseurs, et l'envolée des cours des métaux précieux profite à la division Recyclage. La valorisation de l'action est juste.

Les affaires reprennent dans toutes les divisions. Si le pôle Recyclage demeure une véritable poule aux oeufs d'or, le bénéfice opérationnel de l'activité Catalyseurs devrait augmenter considérablement cette année. Les prévisions de la division qui produit des matériaux cathodiques destinés aux batteries de voitures électriques sont elles aussi encourageantes.

L'entreprise a bouclé 2020 sur un bénéfice opérationnel récurrent record. Son chemin a néanmoins été semé d'embûches, qui ont fait craindre le pire aux investisseurs, désormais confiants. Il s'agira pour eux d'être patients, et pour l'entreprise et son futur CEO, de rester prudents.

En 2018, les fabricants de matériaux pour batteries, qui tablaient sur une hausse de 20% à 30% par an de la demande, avaient massivement investi dans des capacités supplémentaires. Mais la demande s'est effondrée en 2019, pour ne se redresser que lentement ces derniers mois. Marc Grynberg prêche la patience, car la tendance à l'électrification du parc de véhicules est irréversible.

Comme la valeur de son actif net, le cours du holding a reculé. Alors qu'à la fin juin, GBL affichait encore une valeur intrinsèque de 117, 21 euros par action, à la mi-octobre, celle-ci s'établissait à 108 euros.

Les prévisions de croissance, certes époustouflantes, que formule Umicore sont loin d'être infondées. Elles se paient au prix fort aujourd'hui, mais le potentiel à long terme de l'entreprise est indéniable.

Nyrstar est largement représenté dans le portefeuille des investisseurs particuliers. Le titre n'a cependant pas procuré d'énorme satisfaction à ce jour.

L'an dernier, l'annonce par la direction de perspectives de croissance spectaculaires pour son segment des matériaux pour batteries avait entraîné le doublement de la valorisation d'Umicore. Pour autant, les investisseurs demeurent réalistes.

Le vent nouveau qui souffle depuis cinq ans chez GBL est notable. Le holding a calculé le return total (rendement du dividende + gain de cours) pour l'actionnaire. Sur les six premiers mois de cette année, il atteint 17,5% en rythme annuel, contre 11,5% pour l'Euro Stoxx 50.

Une voiture électrique ou un bon vieux moteur diesel ? Pour Umicore, cela ne fait aucune différence. Tant les matériaux cathodiques pour batteries de voitures électriques que les pots catalytiques pour véhicules diesel constituent des pôles de croissance importants pour le producteur de matériaux.

Les excellents résultats d'Umicore ne peuvent pas tirer le cours davantage à la hausse, alors que les investisseurs exploitent la moindre opportunité de procéder à des prises de bénéfices. Ils ont pris une grosse avance sur des perspectives de croissance solides.

Les marchés semblent condamnés à la volatilité en 2017. Un complément de liquidités ne fera donc pas de tort, c'est pourquoi nous commençons par alléger notre position dans Umicore, devenu cher. Nous maintenons pour l'heure notre conseil d'achat pour Potash Corp.; sa fusion avec Agrium a été approuvée par les actionnaires des deux groupes.

L'action a progressé de plus de 50 % en l'espace de douze mois et aujourd'hui, elle est chère. Vous hésitez entre en engranger la plus-value ou garder vos titres au cas où le cours augmenterait davantage ? Voici deux stratégies d'options destinées aux détenteurs de valeurs Umicore.

Ces derniers mois, les investisseurs ont été un peu trop enthousiasmés par les perspectives favorables de croissance d'Umicore. La valorisation a ainsi pris de la hauteur, en témoigne la valeur d'entreprise de 12 fois le cash-flow opérationnel 2016. Conserver/attendre.

Umicore bénéficie d'excellentes perspectives qui se traduiront très rapidement par une croissance des bénéfices, surtout si la hausse des cours des métaux précieux se poursuit. Ces perspectives sont toutefois en grande partie intégrées dans les cours actuels.

Umicore présente des perspectives de croissance intéressantes du fait de la hausse de la demande de mobilité "propre" et d'activités liées au recyclage. L'action n'est cependant plus bon marché.

Umicore bénéficie de perspectives de croissance favorables grâce à la hausse de la demande de mobilité propre et à l'importance grandissante du recyclage. L'entreprise mise sur ces évolutions au travers d'investissements ciblés. La valorisation du titre a cependant déjà beaucoup augmenté ces derniers mois. Les perspectives positives sont donc en grande partie intégrées dans le cours.

Archive