Tout sur Tourisme et loisirs

Si elles ne renoueront pas de sitôt avec leurs résultats d'avant-crise, les plus grandes chaînes hôtelières ont déjà vu leur action se redresser - signe que les investisseurs sont confiants.

Difficile de faire pire: le groupe a vu le CA des domaines skiables reculer de 99% par rapport à l'exercice précédent! Naturellement, il était aussi difficile de faire mieux, compte tenu des confinements. En augmentant considérablement son capital - Marc Coucke, par le biais d'Alychlo, y prend part -, le géant des loisirs va pouvoir partir du bon pied.

Si rien ne rouvre jusqu'à la fin de la saison, le manque à gagner de la compagnie atteindra 400 millions d'euros. L'action s'échange toujours plus de 40% sous son niveau d'avant-crise.

Le tourisme et les loisirs sont deux des secteurs sur lesquels le confinement aura pesé le plus longtemps. Ils redémarrent aujourd'hui timidement, à des allures et avec des bonheurs divers.

Les grandes chaînes hôtelières ont loupé le train de l'Internet. Lorsqu'elles l'ont compris, il était trop tard: les centrales de réservation en ligne avaient une très nette longueur d'avance.

Archive