Tout sur Tim Van Hauwermeiren

Cette année est pour argenx - qui a vu le 17 décembre son ARGX-113, ou inhibiteur de FcRn efgartigimod, approuvé sur le marché américain, où il est commercialisé sous le nom Vyvgart, pour traiter la myasthénie, une maladie musculaire rare - celle de sa mue en une société commerciale.

Les marchés attendaient avec impatience la décision de l'agence américaine des médicaments (FDA), le 17 décembre. Elle est tombée vers 22h40 (heure belge): l'efgartigimod (ARGX-113) peut être commercialisé pour traiter la myasthénie, une maladie neuromusculaire rare.

C'est le 17 décembre au plus tard que la FDA, l'agence américaine des médicaments, se prononcera sur la demande de commercialisation de l'efgartigimod pour la myasthénie généralisée. On ne dira jamais assez l'importance de cette décision pour argenx, et par extension pour la biotechnologie belge.

Le trio de tête, cette fois: argenx, VGP et Lotus Bakeries. Les rendements d'argenx sur 10, 15 et 20 ans sont impressionnants et sur 5 ans, le rendement est époustouflant. Selon nous, VGP ne quittera pas le podium de sitôt. Quant à Lotus Bakeries, au vu de son potentiel de croissance, la valeur ne nous paraît pas près de sortir du top 10.

Malgré la remarquable performance du titre ces derniers mois, nous confirmons notre recommandation d'achat. Naturellement, on ne saurait exclure, tôt ou tard, la publication de résultats d'études décevants, mais les résultats actuels pour ARGX-113 ont sensiblement réduit le profil de risque.

La presse belge en a peu fait écho : l'entrée en Bourse américaine de l'entreprise belgo-néerlandaise Argen-x, le mois passé, fut un énorme succès. La biotech a levé 100 millions de dollars.

Archive