Tout sur Thaïlande

Le café et le sucre se sont très bien comportés l'an passé, mais les investisseurs prennent désormais leurs bénéfices.

Le réal brésilien et la sécheresse qui règne au Brésil soutiennent les prix du café et du sucre. Quant au cours du pétrole, au plus haut depuis 2,5 ans, il incite à transformer davantage de sucre brut en éthanol, au détriment de l'offre de sucre raffiné.

Très liés à l'évolution de la monnaie locale, le café et le sucre affichent une forte volatilité en 2020. Il est possible de tirer profit de ces fluctuations via des ETF ou des turbos.

Après la révision à la baisse des prévisions en milieu d'année, le troisième trimestre s'annonçait déterminant pour la biotech belge. Le point effectué à son issue ne donne pas matière à s'inquiéter, mais les investisseurs, déçus, ont sanctionné le titre.

Le groupe Royal Dutch Shell a vu ses bénéfices comme ses cash-flows augmenter l'an dernier. L'autre bonne nouvelle, c'est que la récente hausse des prix de l'or noir ne s'est pas encore répercutée sur les actions du secteur. Cerise sur le gâteau: Shell octroie toujours un dividende dont le rendement est élevé.

Au deuxième trimestre, le géant énergétique britannico-néerlandais a pu tirer profit de la hausse des prix du pétrole et du gaz. Royal Dutch Shell a présenté des chiffres supérieurs aux prévisions dans toutes les divisions.

Archive