Tout sur Textile

La cure d'amaigrissement que s'est imposée le groupe peine à convaincre. Rien n'indique pour l'heure que les activités les plus rentables sont bien celles que l'on croit. De sérieuses augmentations de prix s'imposent en tout état de cause, si l'on veut éviter que l'inflation engloutisse les marges.

Malgré le tassement du chiffre d'affaires, la rentabilité de Balta s'est nettement améliorée, au 4e trimestre de 2020. Cette tendance positive s'est confirmée en ce début d'année. Pour autant, la direction s'est abstenue d'émettre des prévisions pour 2021.

La rédaction de l'Initié de la Bourse a sélectionné ses dix valeurs favorites pour 2020. Le Groupe Balta est l'une d'entre elles. Son cours intègre une grande dose de pessimisme. Le fabricant de moquettes et tapis pourrait être la proie d'un rachat.

Après quatre exercices remarquables, 2019 sera pour Picanol une moins bonne année. L'amélioration des perspectives pour Tessenderlo devrait toutefois tempérer les résultats.

Les mauvaises nouvelles se succédant, le cours de Balta a cédé 60% depuis l'introduction en Bourse, en juin 2017. Le groupe parviendra-t-il à regagner la confiance des investisseurs et analystes? Sous l'impulsion du futur CEO, peut-être, et en cas de reprise conjoncturelle.

Archive