Tout sur Texaf

Le rapport annuel 2017 livre un nouveau calcul de la valeur du patrimoine immobilier de Texaf, estimé à 313 millions d'euros, pour une valeur comptable de 99,1 millions d'euros sur la base de 800 dollars par m² de terrain constructible au centre de Kinshasa.

Pour la première fois depuis longtemps, la filiale Carrigrès a inscrit ses résultats en rouge. Le cours de Texaf pourrait pâtir du contexte économique et politique difficile en RDC; pour l'investisseur à long terme en quête de valeur, ce serait une occasion à ne pas manquer.

Le holding Texaf, principalement actif en RDC, tire bien son épingle du jeu au terme du premier semestre 2017. Si sa carrière Carrigrès, à Kinshasa, souffre directement de l'absence d'investissements de l'État congolais dans les travaux publics, l'activité immobilière du groupe belge se porte très bien.

Le groupe Texaf traverse une période difficile du fait des problèmes économiques (le pays manque de devises) et politiques (Kabila s'éternise au pouvoir) que connaît la République Démocratique du Congo. Si cela pesait sur le cours, l'investisseur patient pourrait profiter de cette opportunité. Car à long terme, le potentiel du holding est considérable.

Nous avons dressé une liste des meilleures actions belges sur vingt ans, après avoir établi des classements sur 5, 10, 15 et 20 ans et identifié les entreprises belges qui ont systématiquement gâté leurs actionnaires. Un conseil : privilégiez les entreprises familiales !

Le potentiel de bénéfice à long terme est toujours intact. Mais 2016 sera une année plus difficile du fait du manque de devises et de l'incertitude de nature politique en République Démocratique du Congo, où le holding investit dans l'immobilier.

Archive