Tout sur Technologie et ingénierie

Selon Mark Zuckerberg, il faudra cinq à 10 ans avant que le métavers puisse être commercialisé. Compte tenu des investissements, d'un montant de 50 milliards de dollars au bas mot, le métavers ne sera viable que s'il a plusieurs centaines de millions d'utilisateurs. Le CEO vise le milliard.

Du fait des goulets d'étranglement dans la chaîne logistique, la firme à la pomme a manqué les attentes, mais signe un trimestre record. Sa générosité envers les actionnaires rend le titre attrayant, mais onéreux.

Nous suivons depuis fin septembre cette action susceptible selon nous de bien se redresser dans les deux ans; d'une part, de la fusion d'AKKA Technologies avec la marque Modis d'Adecco est né le numéro deux mondial de l'ingénierie et de la R&D, et d'autre part, le secteur des solutions en ressources humaines est en plein essor et appelé à le rester.

Microsoft bat les prévisions des analystes pour le onzième trimestre consécutif. Le marché des PC et les consoles de jeu Xbox ont beau souffrir de la pénurie de puces, les ventes de Windows aux fabricants de PC ont augmenté de 10% d'une année sur l'autre. Windows 11 pourrait donner un nouvel élan au groupe.

Le carnet de commandes s'est étoffé de 43% au 3e trimestre, et de 45% en glissement annuel. Nous anticipons une évolution à la hausse du cours de l'action, ce dont nous allons tenter de profiter à l'aide d'options.

Ce projet d'absorption est analysé de fond en comble. Il ne fait pas seulement peur à Londres, Bruxelles et Pékin: les concurrents de Nvidia tremblent aussi. Or sans ARM, l'américain n'atteindra pas ses objectifs de croissance.

Alors que durant quelques années il avait bénéficié d'un ensoleillement supérieur à la moyenne, l'expert belge en panneaux et parcs photovoltaïques a connu des mois exceptionnellement sombres cette année: l'ensoleillement en janvier, mai, juillet et août est de plus de 10% inférieur à la moyenne à long terme. Mais les chiffres sont tous supérieurs aux attentes.

A environ 30 dollars, le cours de l'action Schlumberger a bien progressé cette année. Mais il pourrait être bien, bien plus élevé, puisque son plus haut, atteint fin juin 2014, est de 117 dollars. Nous misons à la hausse en achetant un "call" et en émettant un "put".

Difficile, certes, de revoir des prévisions à la hausse quand la construction de deux usines cruciales avance peu et que les semi-conducteurs manquent toujours. L'action, qui a corrigé ces derniers mois, est toujours très onéreuse.

Après l'éviction de Donald Trump et de sa politique protectionniste, les marchés émergents semblaient sortis d'affaire et les perspectives, pour cette année et les suivantes, être à nouveau au beau fixe. Or voilà que la reprise s'est figée en mars.

Ses chiffres d'affaires et bénéfices se sont envolés, au premier semestre. EVS a d'ailleurs signé son meilleur premier semestre depuis cinq ans. Les niveaux d'avant-crise sont tantôt atteints, tantôt dépassés. La décision du groupe de réinstaurer le paiement de dividendes n'est donc que logique.

A 168,1 milliards de dollars, le chiffre d'affaires de l'exercice décalé a surclassé de 17,5% celui de 2020. La rentabilité du quatrième trimestre a elle aussi dépassé toutes les prévisions, puisque la marge brute s'est établie à 69,7%, alors que le consensus misait sur 68,8%.

Le bénéfice par action a été multiplié par deux, à 1,3 dollar; il atteint, à l'issue des trois premiers trimestres de l'exercice, 4,38 dollars, ou 72% de plus qu'un an plus tôt! Parce que le groupe chouchoute ses actionnaires, son action reste l'une des favorites de Wall Street.

Face à un marché qui semble saturer, Netflix a décidé de concevoir des jeux vidéo. Ce n'est néanmoins pas à court terme que cette diversification contribuera à sa croissance. Or l'action est pour l'heure très onéreuse. Nous la vendrions.

L'entreprise sud-africaine qui a échoué à racheter Just Eat a apparemment repris confiance. Son action a déjà valu bien plus qu'aujourd'hui. Nous misons, à l'aide d'options, sur sa hausse prochaine.

La rédaction répond à la question d'un abonné: "L'accès de faiblesse de l'action du géant du commerce en ligne Alibaba constitue-t-il une fenêtre d'entrée attrayante?"

Archive