Tout sur SABMiller

AB InBev prouve une fois encore qu'il n'est pas qu'un "champion des coûts". L'action devrait surclasser de 5% au moins la moyenne des titres du secteur ces six à douze prochains mois.

Il était impératif de renouer avec la croissance des volumes: l'acquisition de SABMiller par Anheuser-Busch InBev a reconfirmé la position du groupe, référence par excellence dans le monde brassicole.

Je ne retrouve pas le groupe norvégien Bonheur dans la check-list. Pouvez-vous faire le point sur cette entreprise ?

Comptez-vous revoir la note de Nokia à présent que l'acquisition d'Alcatel-Lucent est entrée dans sa dernière ligne droite ?

Archive