Tout sur royalties

Si cette société canadienne spécialisée dans les royalties et le streaming de métaux précieux est sous-valorisée par rapport à ses principales rivales, c'est surtout en raison de l'incertitude entourant le développement de Hod Maden, liée à l'emplacement de ce projet d'or et de cuivre très prometteur, la Turquie.

La société de streaming bénéficie depuis plusieurs années déjà de la hausse des prix des métaux, appelée à se poursuivre. Elle pronostique une hausse de sa production en 2021, qui dopera aussi ses bénéfices, son cash-flow et, donc, les dividendes.

Bien que la production de la société canadienne spécialisée dans le streaming et les royalties ait marqué le pas en 2020, l'envolée du cours de l'or a hissé ses chiffre d'affaires et cash-flow à de nouveaux records. Les investisseurs désireux de tirer profit de la hausse des prix des métaux précieux escomptée ces prochaines années peuvent acquérir le titre Sandstorm aujourd'hui à un cours plus attrayant que celui de ses grands concurrents.

L'idée de cette société canadienne de concentrer le modèle de royalties sur le cuivre et le nickel est singulière et séduisante. Nova Royalty ne s'intéresse qu'à des projets de haute qualité, assortis d'un horizon de production potentiellement long.

En septembre, un communiqué de presse diffusé prématurément par Royal Gold annonçait un accord de streaming d'argent conjoint d'un milliard de dollars, dont 450 millions en faveur de Sandstorm. Le contrat n'est pas finalisé, mais il confirme les ambitions du groupe.

La société canadienne de royalties et de streaming sur les métaux précieux, le pétrole et le gaz a agréablement surpris au 1er trimestre, avec un chiffre d'affaires en nette hausse en glissement annuel. Ses performances boursières restent excellentes, avec une progression de 31% depuis janvier.

Archive