Tout sur Rebitda

Le cours du numéro 1 de la location d'installations de forage pétrolier a cessé de progresser, alors que les résultats du deuxième trimestre sont supérieurs aux attentes et les cours du pétrole se sont redressés.

La révision à la baisse de son objectif de bénéfice, la semaine dernière, en marge de la publication des résultats de 2017, a coûté à bpost un tiers de sa capitalisation. Radial, acquis l'an dernier, semble encore (très) loin d'être rentable.

Si vous cherchez un exemple concret de l'amélioration de la conjoncture économique en Europe, Recticel est là pour vous l'offrir. Les résultats de l'entreprise en 2017 démontrent avec force sa bonne santé économique.

La nette amélioration du bilan, à laquelle s'ajoutent des perspectives favorables, a incité le groupe à distribuer un dividende de 0,1 euro par action - une première.

Le groupe a enregistré une hausse sensible de son chiffre d'affaires, principalement attribuable à la hausse des prix de vente moyens dans les segments Isolation et Mousses souples, aux volumes importants dans l'Automobile et au lancement de nouveaux programmes dans le sous-segment Interiors.

Le marché a accueilli très favorablement le rapport intermédiaire au 31 octobre de Nyrstar. A partir de l'an prochain, l'endettement du groupe devrait diminuer progressivement.

La direction d'Euronav a toujours su exploiter les crises pour renforcer sa position de marché. Nous sommes convaincus que, cette fois encore, elle est prête à frapper. Dans le secteur, Euronav présente le bilan le plus solide. Le groupe dispose en outre de liquidités confortables.

Sa division Isolation n'a pas pu exploiter pleinement son potentiel au premier semestre, mais cela n'a pas empêché le groupe de confirmer ses prévisions pour l'exercice entier. Ce qui a soutenu le titre.

Si début août, l'action avait rebondi en réaction aux bons résultats trimestriels du groupe, elle a littéralement dégringolé il y a quelques jours. Le marché a jugé trop risquée l'acquisition de Songa Offshore par Transocean.

Malgré l'annonce d'une augmentation du chiffre d'affaires supérieure aux attentes au terme du premier semestre, le cours de l'action a reculé de 6%. En cause : la marge de REBITDA, moins élevée qu'estimé par les analystes. Mais la valorisation d'Ontex reste acceptable. Sous 30 euros, l'action est digne d'achat.

L'action a reculé à 6,5 euros, le plancher de fin 2016. Pourtant l'entreprise affiche le bilan le plus solide de son secteur, qui est confronté à une crise depuis un certain temps. Digne d'achat pour le long terme.

Archive