Tout sur pétrole

Le rendement de dividende attrayant de 6% n'est pas remis en cause, même si les cours du pétrole restaient faibles encore longtemps.

Pour l'heure, bon marché. Digne d'achat

Un vent de panique a soufflé sur les places financières vendredi passé. Selon la plupart des analystes, la poursuite de la baisse du prix du baril de pétrole en était la cause.

Sur les marchés pétroliers, le spread ou différentiel de prix entre le Brent de la mer du Nord et la variante américaine, le West Texas Intermediate (WTI), s'est creusé d'à peine 6 USD début octobre à plus de 15 USD la semaine dernière.

Une caisse trouée

Archive