Tout sur Pérou

Il est regrettable qu'un marché morose n'ait accordé que peu d'attention au rapport trimestriel de l'entreprise de streaming, dont les résultats opérationnels laissent peu de place à la critique et dont le pipeline est généreusement garni.

Au deuxième trimestre, les volumes de toutes les divisions du géant américain de l'engrais ont augmenté. Par ailleurs, les économies de coût vont bon train. L'action a rebondi, mais reste très sensible au sentiment boursier.

Le rapport de production de Gold Fields a une nouvelle fois été éclipsé par de mauvaises nouvelles concernant la mine de South Deep. La production du seul actif sud-africain que le groupe minier détient encore s'est établie en deçà des attentes. Il en a résulté une nouvelle révision à la baisse des prévisions de production globales du groupe.

Après trois trimestres, Gold Fields est bien parti pour satisfaire à ses prévisions de production pour 2017. Le groupe entend reverser entre 25 et 35% de son bénéfice sous la forme de dividendes. L'action, restée longtemps à la traîne en raison de South Deep en difficulté, est encore bon marché.

Le groupe aurifère entend réduire son endettement d'un milliard au second semestre, à 6,4 milliards de dollars. Le deuxième trimestre fut le 9e trimestre consécutif au cours duquel le groupe a enregistré des cash-flows libres positifs.

Archive