Tout sur Orange Belgique

L'incertitude pèse sur le sentiment à l'égard du plus petit des opérateurs belges. Et que la direction n'ait pas relevé ses prévisions annuelles après un très bon premier semestre a déçu le marché.

La légère contraction du chiffre d'affaires de l'opérateur télécom a été largement compensée par une diminution des coûts, ce qui a accru la rentabilité. Le rendement de l'action est intéressant au cours actuel et la valorisation reste également nettement inférieure à la moyenne du secteur.

Avec un Ebitda de 2,5 millions d'euros, l'offre câblée est rentable sur le plan opérationnel pour le 4e trimestre consécutif. Orange a d'ores et déjà indiqué que les répercussions de la crise sanitaire sur son CA seraient relativement limitées, et celles sur sa rentabilité, plus faibles encore.

Avec son offre câblée, la filiale belge du groupe français continue à faire souffrir la concurrence. La gestion conjointe des antennes avec Proximus devrait lui permettre de réaliser pour 300 millions d'euros d'économies en 10 ans. Il est par ailleurs peu probable que les enchères relatives à la 5G soient organisées cette année encore.

Archive