Tout sur Or et métaux précieux

L'action du producteur américain de métaux précieux vaut aujourd'hui moitié moins qu'en juillet 2021. Le groupe reste toutefois bien positionné pour réaliser le potentiel unique à long terme du district de Los Gatos. Le titre est digne d'achat, mais attendez-vous à le voir fluctuer, dans le sillage du cours de l'argent.

A l'heure du bilan de l'année écoulée, l'énergie et l'agriculture se dégagent comme grands vainqueurs au sein des matières premières, tandis que les métaux précieux se classent au rang des lanternes rouges.

Le producteur d'argent fait partie de nos 10 favoris pour 2022; parce qu'il tire de ce métal pour l'heure peu onéreux 80% de son chiffre d'affaires, il profitera en première ligne d'un redressement de son cours.

Le contexte a convaincu énormément d'épargnants de se muer en investisseurs. La générosité des gouvernements n'aura toutefois qu'une durée limitée.

Le troisième trimestre a été marqué par une baisse, en glissement trimestriel comme annuel, du chiffre d'affaires et des bénéfices du groupe de streaming. Nous anticipons toutefois une reprise de la hausse des cours des métaux précieux. Cette action de qualité demeure digne d'achat.

Tout va très bien pour celle qui est à nos yeux la Rolls-Royce des sociétés de royalties sur les métaux précieux. La formidable diversification de son portefeuille d'actifs est un gros atout.

Le groupe a achevé le troisième trimestre sur une production en hausse par rapport aux deux trimestres précédents ainsi qu'en glissement annuel. La croissance du chiffre d'affaires et l'allégement des coûts de production ne lui ont hélas pas permis de renouer avec les bénéfices nets.

Nous sommes toujours convaincus que le marché des métaux précieux vit une hausse séculaire, appelée à durer de nombreuses années encore. Nous renforçons d'ailleurs nos positions.

Au troisième trimestre, le groupe a vu ses ventes atteindre un niveau inédit et a dégagé des marges confortables. Il a néanmoins revu une deuxième fois à la baisse ses prévisions de production d'argent sur l'exercice. Mais ce qui importe, c'est que les coûts de production cesseront d'augmenter l'année prochaine.

Parce que la direction a fait le choix, et l'avenir dira si elle a bien fait, de vendre une partie de la production du troisième trimestre à un moment plus opportun - quand l'argent s'appréciera -, le chiffre d'affaires du groupe est en berne.

La rédaction répond à la question d'un abonné: "Après un bref rebond, l'action Orca Gold a lourdement chuté. Que se passe-t-il?"

Alors que l'endettement mondial atteint des sommets historiques et que la croissance économique ralentit structurellement depuis la crise bancaire, l'idée d'une plus grande orthodoxie budgétaire semble loin, très loin.

En permettant au CEO de s'atteler à convaincre de nouveaux investisseurs, les résultats du premier volet de l'étude de phase II consacrée à l'inhibiteur de kallikréine plasmatique pourraient inverser structurellement l'évolution du cours de l'action Oxurion.

Par rapport au deuxième trimestre de l'an dernier, les prix se sont envolés de 60% pour l'argent, 5% pour l'or et 46% pour le palladium. Wheaton Precious Metals a dès lors réalisé un chiffre d'affaires record de 330,4 millions de dollars, un tiers de plus en glissement annuel.

Archive