Tout sur Options sur titres

Quasi imperturbable dans un contexte mondial pourtant difficile, Microsoft achève une fois encore le trimestre sur d'excellents résultats. Nous allons donc miser pleinement à la hausse, au moyen d'une option "call".

Malgré la récente baisse de son cours, l'action du fabricant de semi-conducteurs reste un titre de grande qualité. Nous pensons que les bénéfices seront suffisants pour justifier la prise de positions à la hausse dès maintenant.

Les résultats du groupe déçoivent rarement. Ceux du premier trimestre de cette année sont très bons. Même si la croissance du chiffre d'affaires n'impressionne pas autant que l'an passé. Selon nous, le cours de l'action va remonter. Voici deux manières de miser sur ce scénario.

Le titre ne se porte pas bien depuis l'introduction de JDE Peet's en Bourse. Résultats et perspectives sont pourtant réjouissants. Nous décidons de miser à la hausse, au moyen d'un "put" émis et d'un "call" acheté.

Il y a cinq ans, nous nous étions risqués à miser à la hausse sur l'action Qualcomm. A l'époque, comme aujourd'hui, l'action nous semblait digne d'achat. Nous voulions aussi nous couvrir contre un repli, à l'aide d'une option put. Notre stratégie avait alors été porteuse; nous allons essayer de rééditer l'exploit.

L'action Prosus est sous-valorisée par rapport à sa valeur intrinsèque, qui découle largement de sa participation de 28% dans Tencent, géant chinois de l'Internet. Nous tablons donc sur une hausse et comptons en profiter par le biais d'options.

Le titre du brasseur, qui figure parmi les favoris de la Bourse belge, recèle encore un potentiel haussier. Nous entendons en profiter grâce à des options à long terme, au vu des incertitudes actuelles (guerre en Ukraine et hausse des cours des céréales).

L'entreprise est faiblement valorisée. Son action se négocie moyennant une décote de 50% par rapport à ses concurrentes. Elle offre pourtant un rendement en dividende de 8%. Misons, à l'aide d'options, sur une hausse de son cours.

Que la Belgique sorte ou non du nucléaire, le grand gagnant de la valse-hésitation du gouvernement sera Engie. Nous misons donc à la hausse, au moyen d'un "put" émis et d'un "call" acheté.

Nous optons, pour KBC, pour une construction défensive à la hausse quelque peu inhabituelle. Il s'agit néanmoins d'une stratégie de bon père de famille, car l'absence de réaction du marché aux résultats de la banque, qui compte parmi les plus performantes, pose question.

Portée par un secteur pétrolier ressuscité, l'action Schlumberger a résolument le vent en poupe. Profitons-en pour tenter de réaliser des plus-values, et de nous prémunir contre une éventuelle baisse du cours, à l'aide d'options.

Le streaming a encore de très nombreux beaux jours devant lui. Et c'est notamment le numéro un mondial du divertissement musical qui va en profiter. Pour miser sur une progression de son action au cours des prochains mois, voici deux suggestions.

L'arrivée de l'activiste Nelson Peltz confère une dimension spéculative à l'action Unilever, dont le cours augmente - à contre-courant de la tendance. Nous décidons de miser à la hausse, au moyen d'un "put" émis et d'un "call" acheté.

Au vu de la persistance de l'inflation, les banques centrales vont devoir procéder à des relèvements de taux, lesquels commencent à être intégrés dans les cours. Bien que l'on soit beaucoup plus proche d'une saine correction que d'un krach, nous organisons une protection temporaire du portefeuille, au moyen d'options sur indices.

Le cours de l'action peut selon nous s'apprécier de 20% au minimum. Ceux qui n'en possèdent pas encore peuvent tenter d'en acquérir à moindre coût en émettant une option "put". Comme une baisse de cours passagère n'est pas à exclure, les actionnaires existants peuvent se protéger en achetant une option "put".

Le 17 décembre, l'action d'argenx prendra encore de la hauteur ou dévissera, en fonction de la décision de l'agence américaine des médicaments (FDA). Voici comment les actionnaires peuvent se prémunir d'une éventuelle correction et comment ceux qui ne détiennent pas encore d'actions argenx pourront tirer parti d'une issue positive.

Bien que l'analyse fondamentale et l'analyse technique se contredisent quant à l'évolution de cette valeur, nous restons optimistes et misons une nouvelle fois à la hausse.

Archive