Tout sur Options sur titres

Après Mark Pensaert et Alexandre Kartalis, d'autres acquéreurs potentiels pourraient vouloir tirer profit de la relative sous-valorisation, par rapport à ses concurrents européens, que son profil de croissance en Asie réserve à Ageas.

Voici une actualisation de la situation pour les constructions avec Galapagos, Boskalis, Boeing, Royal Dutch Shell et Exxon que nous vous avons présentées au cours des derniers mois.

Les résultats de l'exercice en cours du spécialiste offshore seront sans aucun doute fortement influencés par le coronavirus, mais la tendance positive à long terme reste intacte. Nous allons miser sur la valeur en optant pour l'achat d'un call et, pourquoi pas, l'émission d'un nouveau put.

Après l'accord de réduction de la production de pétrole trouvé par l'Opep+, les valeurs pétrolières recèlent des opportunités qui ne se révéleront pleinement qu'une fois levé le blocage de l'économie lié au coronavirus. Nous préférons faire la chasse aux primes.

L'étalement du rachat de ses actions annoncé récemment a déçu les investisseurs mais à notre estime, le groupe en séduira encore plus d'un car son dividende n'est pas négligeable du tout. Voici deux manières de miser, à l'aide d'options, sur une hausse du cours de l'action.

A l'instar de presque toutes les actions cycliques, le titre du fleuron de l'industrie chimique belge s'est sensiblement redressé depuis l'été. Mais en l'absence de révision des prévisions annuelles, nous proposons de miser à la baisse.

Prévoyant, il y a plusieurs semaines déjà, une amélioration du sentiment envers Kraft Heinz, nous avions misé à la hausse à l'aide d'un put émis et d'un call acheté. Nous avons eu mille fois raison.

Au vu des niveaux de cours bien supérieurs à l'actuel que l'action a déjà pu atteindre, et de la perspective d'une mise sur le marché américain du filgotinib, on est en droit d'espérer une hausse de la valeur de Gilead. Pour miser sur ce scénario, voici deux stratégies.

Voyons si les stratégies préconisées au cours des derniers mois ont été payantes ou sont en passe de l'être, pour Barco, Coca-Cola, AB InBev et Telenet.

Le contexte nuit à des actions comme Pan American Silver, dont le cours n'avait plus été aussi bas depuis trois ans. Nous pensons toutefois que la Bourse a réagi d'une manière excessive.

Après trois années difficiles, AB InBev se reprend. Son cours a progressé considérablement depuis le début de 2019. La hausse va-t-elle se poursuivre ou s'interrompre? Il est judicieux de couvrir les positions à l'aide d'options.

Nous parions que l'action, à notre estime trop sévèrement sanctionnée, va se redresser. Pour miser sur ce scénario, il y a deux possibilités: émettre un put ou acheter un call.

Archive