Tout sur Ontex

Le redressement du Rebitda au cours des trois derniers mois de l'exercice s'explique par l'effet combiné de la baisse des prix des matières premières et des premiers rejaillissements du plan Transform to Grow. Le titre s'est considérablement redressé, mais reste éloigné de 60% environ de son sommet.

Le CEO avait de grandes ambitions pour le spécialiste de l'hygiène personnelle, mais les résultats ne sont pas au rendez-vous. Les conditions de marché difficiles pèsent sur les marges et le plan de transformation de l'entreprise peine à convaincre.

Charles Bouaziz, le CEO du fabricant de produits d'hygiène, entend accroître la valeur pour l'actionnaire. C'est le 8 mai qu'il dévoilera sa stratégie et ses ambitions; dans l'intervalle, il abaisse le dividende d'un tiers.

Le chiffre d'affaires est supérieur au consensus, mais la rentabilité déçoit. Le dividende sera ramené à 0,41 euro par action. La valorisation d'Ontex demeurant acceptable, le titre est digne d'être conservé.

La rédaction de l'Initié répond à la question d'un abonné: "Après l'échec de la tentative de 2018, Ontex demeure-t-il candidat à une reprise? J'apprends qu'il a commandité un audit: est-ce dans l'objectif de rester indépendant? Je détiens beaucoup d'actions Ontex, j'aimerais donc en apprendre plus."

Archive