Tout sur Onno van de Stolpe

La pluie de mauvaises nouvelles, depuis août 2020 et le refus de l'agence américaine des médicaments (FDA) d'approuver le filgotinib/Jyseleca pour l'indication rhumatismale, fait mal. Un inversement de tendance aurait pu s'amorcer cet été, mais les résultats des trois premières études sur patients de la molécule Toledo GLPG3970 ont, eux aussi, déçu.

Les biotechs belges connaissent un passage à vide depuis plus d'un an, comme l'illustre le parcours récent de Galapagos. argenx pourrait toutefois venir sauver l'année avec l'approbation de l'efgartigimod aux Etats-Unis, en décembre.

La biotech Galapagos a été injustement et sévèrement sanctionnée ces dernières semaines. Pour profiter d'une remontée future du cours de son action, nous vous proposons d'émettre des options put.

Nous espérons que la biotech se verra octroyer les autorisations de commercialiser le filgotinib (première indication - d'une longue série ? : rhumatismes) en Europe, aux Etats-Unis et au Japon, en 2020. Ce n'est qu'une des nouvelles à venir, si bien qu'à notre estime, l'action, qui compte parmi nos 10 favorites, continuera de se distinguer au sein de son secteur, malgré la multiplication par deux, déjà, de son cours, en 2019.

L'américain Gilead Sciences offre au belge Galapagos les moyens de réaliser ses ambitions en Europe et à l'international. Nous applaudissons cet accord de coopération, qui confirme le potentiel des entreprises de biotechnologie belges.

Le programme de recherche de Galapagos sur la mucoviscidose ayant pris du retard, l'action de l'entreprise belge a encore reculé. Voilà qui offre une opportunité d'achat. Au cours des mois à venir, nous connaîtrons les résultats de plusieurs études en cours.

Archive