Tout sur Médias

Le groupe a une nouvelle fois revu à la baisse ses projections de chiffre d'affaires pour l'exercice courant. Non pas qu'il ait perdu des parts de marché, mais en raison du retard qu'accuse le carnet de commandes. Heureusement, sa situation financière n'inquiète pas le moins du monde.

Le groupe technologique basé en Flandre-Occidentale a signé plusieurs trimestres réjouissants, et cette performance a été dignement saluée par les investisseurs. Tant et si bien que la valorisation est démesurée.

Archive