Tout sur Marleen Vaesen

Le redressement du chiffre d'affaires s'est accompagné d'une nette amélioration de la rentabilité, que le groupe doit à une maîtrise des coûts retrouvée. L'amélioration des résultats et la robustesse de la trésorerie offrent des perspectives d'augmentation du dividende.

Le fabricant belge de lingerie est serein: son chiffre d'affaires a chuté considérablement en 2020, mais les ventes n'ont cédé que 2% au second semestre. Pour souligner sa confiance, il maintient le dividende à 1 euro par action.

L'action s'échange 44% sous son sommet d'août 2017 (22,15 euros). L'ajustement du bénéfice et du chiffre d'affaires prévisionnels par la direction du groupe en mai lui a coûté cher. C'est l'une des actions du Bel 20 qui se sont le moins bien comportées au premier semestre écoulé.

La valeur a dévissé après l'annonce, début mai, de l'ajustement du bénéfice prévisionnel. Depuis le sommet atteint l'été dernier, elle a cédé 30%. La nouvelle équipe aux commandes du groupe continue en tout cas de rechercher de la croissance externe.

Archive