Tout sur Marchés boursiers

Le nouveau sommet, au-delà des 400 points, où caracole actuellement l'indice Stoxx 600, a ceci de particulier qu'il avait déjà été atteint en 2000, 2007, 2015 et 2019. Ce cinquième franchissement est sans doute le signe d'un redressement des marchés de ce côté-ci de l'Atlantique.

La hausse la plus longue de l'histoire de Wall Street n'est pas terminée. A l'actuelle période de turbulences, qui ne s'achèvera peut-être pas avant plusieurs semaines ou plusieurs mois, devraient succéder d'autres belles années, qui pourraient même être des années records, pour les marchés boursiers.

Le rapport entre les indices Russell 2000 et Standard & Poor's 500 n'a plus été aussi faible depuis 2009. Il est même légèrement inférieur à celui du début de 2016. Or ces deux périodes correspondent aux deux fenêtres d'entrée les plus intéressantes de la décennie à Wall Street.

Nous voyons toujours dans la période qui s'annonce des temps agités, mais la hausse de Wall Street n'est pas près de s'achever et les prochaines années pourraient nous réserver de belles surprises encore.

Il n'est pas exclu que nous perdions les gains engrangés au premier trimestre et que les planchers atteints à Noël fassent l'objet, cet été ou juste après, d'un nouveau test. Ce n'est qu'alors que nous recommencerons à investir sérieusement en actions.

Le principal indice boursier américain enregistre une hausse d'une durée exceptionnelle et personne n'oserait affirmer que la courbe est sur le point de s'inverser.

Les marchés avaient bien entamé l'année, avant que la situation ne se gâte brusquement, début février - y compris à Wall Street, qui n'avait connu aucun repli significatif l'an dernier.

Archive