Tout sur Luxe

La croissance organique du géant du luxe au dernier trimestre de 2019 a déçu analystes et investisseurs. Mais si son cours a cédé 10% en janvier, c'est aussi en raison de l'apparition du coronavirus en Chine, marché clé de LVMH. Le titre est à présent valorisé un peu plus raisonnablement. Une nouvelle baisse constituerait une opportunité d'entrée.

Grâce au redressement de la demande en Chine et à sa capacité à capter les tendances, LVMH enregistre une nouvelle fois un chiffre d'affaires record, très applaudi.

L'empire confirme sa belle santé sur la première moitié de l'année 2019: l'explosion des ventes, imputable tant à l'appétit retrouvé des nouveaux riches chinois pour le luxe qu'au positionnement judicieux du groupe, a porté le titre. Mais attention aux vents contraires qui pourraient souffler d'outre-Atlantique.

Les résultats du premier trimestre ne démentent certainement pas la réputation de LVMH. Le groupe demeure un acteur de premier choix dans le secteur. Grâce à une hausse de la demande chinoise, et à sa recherche permanente de l'excellence (collaborateurs talentueux, innovation constante), il a réalisé un chiffre d'affaires record.

Le spécialiste du luxe Louis Vuitton Moët Hennessy (LVMH) continue d'enchaîner les très bons chiffres. Cette fois, ceux-ci ont été salués par une belle hausse de cours. A plus forte raison parce que le groupe a annoncé une amélioration de la demande en provenance de Chine.

Archive