Tout sur John Flannery

General Electric compte parmi les plus grandes déceptions à Wall Street. D'ici quelques années, le conglomérat et ses actionnaires pourraient avoir oublié cet affront. Pour l'heure énormément sous-valorisé, le titre est digne d'achat.

En janvier, anticipant une hausse du cours de l'action General Electric, nous vous avions suggéré deux contrats d'options sur celle-ci. Nous continuons de croire que l'action va se reprendre.

Si cette année le titre GE n'est plus le maillon faible du Dow Jones, il est tout de même encore l'avant-dernier de l'indice. Heureusement, les derniers résultats trimestriels en date ont agréablement surpris le marché.

John Flannery a du pain sur la planche pour que les investisseurs renouvellent leur confiance dans l'entreprise autrefois admirée. Il fait place nette, recentre les activités du groupe, réduit les coûts et a fixé pour cet exercice des objectifs accessibles. Les marchés semblent ne pas voir, dans ces perspectives prudentes, la volonté du nouveau CEO de les surprendre agréablement, à la fin de l'année.

Archive