Tout sur Jeux vidéo

Après mûre réflexion, alors que le secteur du jeu est en pleine consolidation, Take-Two a lancé une offre sur Zynga, qui lui permettra de faire passer de 12 à 50% la part des jeux mobiles dans son chiffre d'affaires.

Un scandale a certes éclaboussé la direction de l'entreprise, mais au vu de sa faible incidence sur les performances opérationnelles, nous estimons que le titre a été sanctionné trop sévèrement. Les développeurs de jeux concurrents sont en moyenne 30% plus chers qu'Activision Blizzard.

Face à un marché qui semble saturer, Netflix a décidé de concevoir des jeux vidéo. Ce n'est néanmoins pas à court terme que cette diversification contribuera à sa croissance. Or l'action est pour l'heure très onéreuse. Nous la vendrions.

Le manque de capacités de production dans l'industrie des semi-conducteurs réduit le potentiel de croissance de Nvidia, à court terme. Par ailleurs, le marché craint que la croissance du segment Gaming ne s'essouffle et se demande si celle de l'activité Datacenter va se reprendre.

Enormément de jeux en ligne sont aujourd'hui proposés gratuitement, ce qui ne les empêche pas de représenter plus de 80% des revenus des sociétés spécialisées, grâce à ce que l'on appelle les micro-transactions. Celles-ci sont tellement nombreuses qu'elles tirent véritablement les profits vers le haut.

Archive