Tout sur Jean-Paul Van Avermaet

L'entreprise n'a à l'évidence pas été en mesure d'absorber les surcroîts de volumes de colis d'une manière aussi rentable qu'au quatrième trimestre de 2019. Malgré la nette augmentation du chiffre d'affaires des activités logistiques tant au Benelux qu'en Europe, le bénéfice opérationnel supplémentaire ne dépasse pas 8,6 millions d'euros.

Le groupe postal belge est confronté à la baisse du trafic postal traditionnel et table sur les colis et la logistique, aux Etats-Unis, pour stabiliser les résultats. Du pain sur la planche pour le nouveau CEO, dont le nom a récemment été dévoilé.

Archive