Coup de mou chez General Electric

Coup de mou chez General Electric

General Electric compte parmi les plus grandes déceptions à Wall Street. D'ici quelques années, le conglomérat et ses actionnaires pourraient avoir oublié cet affront. Pour l'heure énormément sous-valorisé, le titre est digne d'achat.

General Electric ou le déclin d'une icône

General Electric ou le déclin d'une icône

John Flannery a du pain sur la planche pour que les investisseurs renouvellent leur confiance dans l'entreprise autrefois admirée. Il fait place nette, recentre les activités du groupe, réduit les coûts et a fixé pour cet exercice des objectifs accessibles. Les marchés semblent ne pas voir, dans ces perspectives prudentes, la volonté du nouveau CEO de les surprendre agréablement, à la fin de l'année.