Tout sur holding

Ces dernières semaines, les investisseurs ont sanctionné les actions qu'ils jugeaient surévaluées, mais ont trouvé en ce holding, valorisé, lui, de façon prudente alors que ses entreprises affichent de très bons résultats, un refuge relativement sûr.

Fini, les portefeuilles trop faciles à répliquer: GBL mise désormais sur le capital-risque et les investissements alternatifs. Il cherche ce faisant à offrir à l'investisseur une proposition unique, tout en creusant sa modeste avance sur l'Euro Stoxx 50.

Texaf, désormais totalement remis de la crise sanitaire, multiplie les projets en République démocratique du Congo, où son activité est concentrée. Le numérique est son nouveau pôle de croissance; il compte d'ailleurs bien devenir un investisseur de premier plan dans ce secteur.

Le holding a présenté un excellent rapport annuel 2021. Les résultats records promis après des semestriels déjà excellents étaient bien au rendez-vous.

Conscient que le marché privilégie désormais une plus grande exposition au capital-risque, plus prometteur à terme, le Groupe Bruxelles Lambert négocie un virage en ce sens depuis tout un temps déjà. Un effort que l'investisseur n'apprécie pas encore à sa juste valeur.

Cette phrase est celle qu'a prononcée Jan Suykens, le CEO d'Ackermans & van Haaren (AvH), à l'entame de la présentation du rapport semestriel du holding. Les excellents résultats du premier semestre ont porté la capitalisation boursière d'AvH à plus de cinq milliards d'euros.

La rédaction répond à la question d'un abonné: "De nombreux Belges ont profité du confinement pour commencer à investir. Quels holdings leur conseilleriez-vous? Des holdings étrangers, peut-être, aussi?"

La rédaction répond à la question d'un abonné: "L'action Ackermans & van Haaren (AvH) n'a guère profité du redressement qu'ont amorcé les marchés boursiers à la mi-mars. Une opportunité pour (r)acheter?"

Cela fait quelques années que l'évolution du cours est devenue moins spectaculaire - nous ne sommes d'ailleurs pas fâchés d'avoir revendu nos titres avant que la valorisation de Bolloré devienne ultrabasse. A présent, l'action pourrait bénéficier d'un mouvement de rattrapage.

Le rendement du portefeuille du holding a atteint 16,2% au terme de son exercice 2018-2019 clos le 31 mars dernier. Depuis plusieurs années, les actionnaires se voient offrir un rendement annuel de 8 à 10%.

Comme la valeur de son actif net, le cours du holding a reculé. Alors qu'à la fin juin, GBL affichait encore une valeur intrinsèque de 117, 21 euros par action, à la mi-octobre, celle-ci s'établissait à 108 euros.

Le holding connaît une période mouvementée. Il n'est pas simple de créer un géant des médias européen. Le recul du cours a ramené la valorisation de Bolloré à 1,15 fois la valeur comptable. L'action est à nouveau digne d'achat.

Archive