Tout sur Gimv

Ces dernières semaines, les investisseurs ont sanctionné les actions qu'ils jugeaient surévaluées, mais ont trouvé en ce holding, valorisé, lui, de façon prudente alors que ses entreprises affichent de très bons résultats, un refuge relativement sûr.

Ne tenir compte que des gains et pertes réalisés sur les achats et les ventes d'actions est une erreur: en Europe à tout le moins, le rendement est principalement déterminé par le revenu des dividendes. Ce qui contribue à faire des actions un outil de lutte contre l'inflation particulièrement efficace.

Gimv doit l'augmentation de la valeur de son portefeuille non seulement à la reprise des marchés financiers, mais aussi aux résultats très corrects des sociétés détenues, dans un contexte pourtant extrêmement difficile. Avec un âge moyen inférieur à quatre ans, le portefeuille est également très jeune et donc, très prometteur.

La rédaction répond à la question d'un abonné: "De nombreux Belges ont profité du confinement pour commencer à investir. Quels holdings leur conseilleriez-vous? Des holdings étrangers, peut-être, aussi?"

Etonnamment peut-être, la crise n'est pas véritablement génératrice d'opportunités. Gimv s'attend néanmoins à voir se multiplier les transactions l'année prochaine, car la conjoncture incite de nombreuses directions à examiner sous un angle plus radical leurs options stratégiques.

Les résultats du premier semestre de l'exercice 2018-2019 confirment que Gimv profite d'une conjoncture favorable et d'une stratégie d'investissement pertinente. Elle offre toujours à l'investisseur un rendement sur fonds propres attrayant.

Pour l'actionnaire, un investissement dans Gimv a engendré un return de plus de 9% par an ces cinq dernières années. Certes, les performances du passé n'apportent aucune garantie pour l'avenir, mais l'approche de Gimv et la qualité de son portefeuille promettent un rendement similaire.

Un calme remarquable sur les marchés financiers, des taux bas et des valorisations toujours orientées à la hausse : quelle belle rose aux épines acérées pour la société d'investissement Gimv. Une rose parce que Gimv obtient des prix attrayants pour les participations qu'elle vend. Mais ses épines se font sentir chaque fois que Gimv part à la recherche de nouvelles participations.

" Notre portefeuille est en grande forme ", affirmait Koen Dejonckheere, CEO de Gimv, la semaine dernière durant la présentation des résultats de l'exercice, qui s'étend d'avril 2016 à mars 2017. Bien qu'en recul, le rendement du dividende nous semble encore tout juste suffisant pour recommander l'achat de cette action.

Portée par ses excellents résultats de ces dernières années et un climat boursier favorable, Gimv s'échange moyennant une prime de plus de 10% par rapport à la valeur comptable. Le portefeuille recèle cependant encore beaucoup de valeur qui ne se révélera qu'à la vente des participations.

Archive