Tout sur Fagron

L'action a légèrement baissé à l'annonce des résultats annuels, pourtant conformes aux prévisions. Rafael Padilla s'attaque depuis septembre à la question de la croissance structurellement plus faible en Europe. Pour notre part, nous sommes confiants.

Bien que Fagron compte toujours réaliser 100 millions de dollars de chiffre d'affaires à Wichita, son fer de lance, d'ici à 2022, il est clair que la pandémie pèse sur sa croissance. Le groupe n'en est pas moins parfaitement capable d'absorber le choc dû au report des soins non urgents.

Le titre Fagron n'a pas pu profiter des magnifiques résultats engrangés par le groupe, de sorte qu'il plafonne depuis quelques mois déjà. Nous voyons là les prémices d'un possible recul en cas de correction boursière généralisée.

Le cours de Fagron a gagné 42% cette année! Pour battre son record, la capitalisation boursière devrait s'établir au-delà de 1,34 milliard d'euros. A l'issue du premier semestre, elle est à 1,17 milliard.

La nette amélioration du bilan, à laquelle s'ajoutent des perspectives favorables, a incité le groupe à distribuer un dividende de 0,1 euro par action - une première.

Si le marché a salué l'action lorsque Fagron a annoncé en début de mois une nouvelle acquisition, il a mal accueilli le rapport du troisième trimestre. Les problèmes que rencontre le groupe ne sont cependant que temporaires.

L'action a réagi de manière très positive au rapport semestriel, dont les chiffres étaient en ligne avec les attentes. Depuis notre conseil d'achat de février dernier, la hausse du cours ressort à 40%.

Pour le portefeuille modèle de l'Initié de la Bourse, la saison des résultats démarre ce vendredi 28 juillet, avec les nouveaux résultats trimestriels de Cameco et de PotashCorporation. Elle se terminera le 14 septembre avec ceux de 7C Solarparken. Des résultats que nous commenterons bien sûr au fil des prochaines semaines.

Nous les avons abordées en détail ces deux dernières semaines dans cette même rubrique : il s'agit de dix actions belges à surveiller tout particulièrement ces mois-ci, notamment lorsqu'elles publieront leurs résultats semestriels. Pour les plus pressés, en voici un condensé.

À ne pas perdre de vue non plus cet été, Fagron ! Sa valorisation est acceptable pour l'instant. Et dans la mesure où l'entreprise sera libérée de ses créanciers le mois prochain, elle pourra bientôt reprendre sa stratégie d'achat et de construction.

Soulagé, le marché a réagi de manière très enthousiaste au rapport intermédiaire de Fagron sur le premier trimestre. Les chiffres, en ligne avec les prévisions des analystes, ont surtout confirmé le timide redressement opéré au second semestre 2016. Le dernier changement effectué à la tête du groupe a porté ses fruits. Tout est à nouveau sous contrôle.

Archive