Tout sur Engrais

Au deuxième trimestre, les volumes de toutes les divisions du géant américain de l'engrais ont augmenté. Par ailleurs, les économies de coût vont bon train. L'action a rebondi, mais reste très sensible au sentiment boursier.

Le groupe a connu une série de déconvenues cette année, et son action en a souffert. Nombre d'investisseurs ont trouvé dans le faible cours de K+S et son niveau d'endettement élevé suffisamment de raisons de shorter la valeur.

K+S table pour cette année sur un Ebitda de 700 à 850 millions d'euros et des cash-flows disponibles positifs, une première depuis 2013. Par ailleurs, le groupe entend diminuer son taux d'endettement de moitié d'ici à la fin de 2020.

Au début de ce mois de mars, le groupe a dû se résoudre à réduire sa production de fertilisants phosphatés durant le premier semestre, vu l'abondance de ses réserves. Celles-ci devraient revenir à un niveau normal dans quelques mois.

Archive