Tout sur Energies renouvelables

L'action a récemment approché son plus haut historique, de fin 2020, après que l'Allemagne a présenté un projet de développement accéléré des énergies renouvelables. Mais au sein de l'UE, les tarifs de l'électricité pourraient diminuer, cette année.

Toute augmentation des coûts pouvant être répercutée sur les tarifs, l'action Elia résiste à l'inflation et à la hausse des taux d'intérêt. Portées notamment par la transition énergétique et climatique, les perspectives à long terme sont de surcroît favorables. L'investisseur accepte en échange de mettre sur la table plus de 150 euros par action.

En rappelant brutalement à notre bon souvenir la question de l'indépendance énergétique, l'invasion de l'Ukraine soutient, dans une mesure depuis longtemps oubliée, le cours de l'uranium. Le changement climatique est une deuxième raison de miser sur l'uranium.

Que la sortie du nucléaire désormais revendiquée par Engie soit une tactique ou non, les actionnaires pourront à l'avenir compter sur une croissance modeste mais assez prévisible des bénéfices.

Vestas Wind Systems rappelle que son activité est volatile à brève échéance, mais prospère sur le long terme. L'envolée des prix des combustibles fossiles pourrait en outre donner un coup de fouet aux investissements dans l'éolien.

La rédaction répond à la question d'un abonné: "Après avoir bondi en 2021, Vulcan Energy Resources est désormais en net repli. Une opportunité?"

Porté par sa réputation de combustible de transition, dans l'attente d'un système énergétique neutre sur le plan climatique, le gaz naturel liquéfié signe une progression de 5% à 7% par an à l'échelon mondial. En 2025, TotalEnergies aura étoffé de 30% ses capacités de production de gaz naturel liquéfié, dont il détiendra 10% du marché mondial.

Le développement durable est un thème d'investissement qui a de plus en plus de succès. Cela n'a pas échappé à l'attention des développeurs d'indices et des émetteurs d'ETF. Voici trois "trackers" axés sur le thème.

Entre 2016 et 2020, le marché de l'éolien marin a progressé de 29% par an. Un rythme de croissance identique est prévu jusqu'en 2025, après quoi il passera à 13% environ au cours des cinq années qui suivront. Les défis et les risques sont, ceci dit, nombreux.

On ignore si l'hydrogène vert pourra, à terme, intégralement remplacer le pétrole et le gaz. Quoi qu'il en soit, les projets énergétiques européens lui réservent un rôle de choix. Ce qui profite d'ores et déjà aux actions de certaines entreprises.

Pour défendre son rapport cours/bénéfice de 50, Vestas Wind Systems ne pourra plus faire bien longtemps l'impasse sur les bénéfices. A l'évidence, le cours de l'action suit davantage les flux financiers en direction des fonds ESG que les résultats de l'entreprise elle-même.

Une pénurie mondiale menace. Si les compagnies minières ont pu réduire leur production d'uranium après la catastrophe de Fukushima, c'est grâce à la suffisance des stocks, qui se tarissent désormais.

La rédaction répond à la question d'un abonné: "Parmi les acteurs mondiaux des énergies renouvelables, le Danemark compte aussi Orsted. Le repli du titre est-il une opportunité?"

A court et moyen terme, les résultats de TotalEnergies resteront largement tributaires des prix du pétrole et du gaz. Le prix du pétrole tournant aujourd'hui autour de 70 dollars le baril, le groupe dispose d'un cash-flow plus que suffisant pour financer les investissements prévus et payer le dividende de l'exercice 2020.

Royal Dutch Shell a été contraint par le tribunal de La Haye de réduire d'ici à 2030 ses émissions de CO2 de 45% par rapport au niveau de 2019. Le groupe va faire appel de cette décision, qui l'empêcherait de mener à bien sa stratégie - les carburants fossiles doivent générer le cash-flow nécessaire jusqu'à ce que l'activité Energies alternatives soit rentable.

Pour ne pas changer, les résultats annuels de ce fabricant et exploitant belge de centrales solaires ont dépassé les prévisions. 7C Solarparken a fait part d'une croissance inédite en 2020 et d'excellentes perspectives.

Le titre souffre de la stagnation des bénéfices. Toutefois, la concrétisation du Pacte vert pour l'Europe nécessitant un réseau à haute tension étendu et performant, les perspectives à long terme demeurent favorables.

Les bonnes performances de Vivendi et, surtout, de sa filiale Universal Music Group ne se reflètent pas suffisamment dans l'évolution du cours de l'action Bolloré. L'entrée en Bourse d'Amsterdam du label de musique américain doit propulser vers le haut la valeur boursière de Vivendi (et celle de Bolloré).

Archive