Tout sur Energie et ressources

Lent redressement pour Engie

Plus disponibles, les centrales nucléaires belges ont eu une incidence favorable sur les résultats. La perte s'est allégée de moitié, et pourrait même diminuer davantage. Le prix de vente de l'électricité produite a encore augmenté.

Cameco: enfin des signes encourageants

La patience des actionnaires de Cameco et, par extension, des entreprises du secteur de l'uranium, est mise à rude épreuve depuis longtemps. Sans pouvoir encore évoquer un renversement de situation, on relève toutefois, ces derniers mois, quelques signes positifs.

Royal Dutch Shell suscite des inquiétudes

Royal Dutch Shell a eu beau faire part de résultats trimestriels meilleurs que prévu, c'est surtout son annonce d'une possible prolongation du programme de rachats d'actions qui a retenu l'attention du marché.

Accident de parcours pour Shell

La déception suscitée par les résultats du deuxième trimestre résulte de facteurs de marché temporaires. Les fondamentaux du groupe pétrolier, et surtout sa trésorerie, sont sains et un redressement des performances semble donc possible.

Le titre Engie, insuffisamment valorisé

La production d'électricité verte prend à son compte 26% de la capacité de production du groupe, une proportion que les investissements consentis devraient permettre d'accroître encore.

Conserver Encana

La rédaction répond à la question d'un abonné: "Je suis actionnaire d'Encana. Me conseillez-vous de souscrire à l'offre de rachat en cours?"

Attendre un repli d'Aker BP

Le groupe caresse toujours l'ambition de tripler sa production, à 450.000 barils par jour, d'ici à 2025. Le programme d'exploration mis en oeuvre à cette fin est impressionnant.

Bone Therapeutics renforce sa trésorerie

C'était crucial, et l'entreprise a choisi le moment idéal pour lever des fonds. Elle pourra poursuivre ses recherches sereinement jusqu'au second semestre de 2020.

Un redressement des cours pétroliers en vue

Les cours du pétrole et des actions suivent une même trajectoire depuis quelque temps. Après une envolée en début d'année, le brut est reparti à la baisse, mais pourrait se stabiliser prochainement.

Un premier trimestre peu brillant pour Aker BP

Le second semestre s'annonce néanmoins meilleur. Le producteur de pétrole norvégien a pour ambition de tripler sa production, à 450.000 barils, d'ici à 2025. Le titre reste un candidat à une intégration dans le portefeuille modèle.

Le prix du cobalt est toujours sous pression

La consommation de cobalt est appelée à augmenter encore énormément, d'ici à la fin de la décennie prochaine. Il vaut dès lors la peine d'investir à long terme dans le métal. Pour tirer profit de toute hausse de son prix à plus court terme déjà, l'on peut investir dans l'entreprise Cobalt27 Capital Corp, par exemple.

Shell a honoré ses promesses

La major Royal Dutch Shell continue de céder des actifs pour réduire son endettement et investir dans de nouveaux projets. Elle a par ailleurs lancé le plan de rachats de ses titres annoncé. Et si l'an dernier sa production a encore stagné, cela devrait changer : 150.000 barils supplémentaires par jour sont attendus.

Archive