Tout sur Distribution alimentaire

Le groupe a publié d'excellents résultats annuels, mais le marché se concentre surtout sur les mauvaises nouvelles, et notamment le déréférencement récent de ses produits chez un client important. Ter Beke finalisera pourtant cette année une acquisition importante et dévoilera sa nouvelle stratégie de croissance.

Nous qui avons recommencé à suivre l'action Unilever en janvier à peine, ne regrettons pas notre choix: les résultats du 4e trimestre et de l'exercice 2021 sont plutôt bons. Le colosse devrait connaître un nouvel élan, après la restructuration prochaine de ses activités.

L'action du groupe alimentaire belge ne s'est pas remise des déconvenues de ces dernières années; les investisseurs accordent trop peu d'attention à la croissance des cash-flows et à l'excellente santé financière de Ter Beke. Or, la valorisation est attrayante.

Après un passage à vide en 2018 et 2019, le distributeur de fruits et légumes, qui compte parmi les leaders mondiaux, entend asseoir sa croissance sur une stratégie triple. L'action pourrait prochainement atteindre un sommet.

La rédaction répond à la question d'un abonné: "L'action de l'entreprise agro-alimentaire Ter Beke est-elle prometteuse? L'acquisition annoncée récemment pourrait-elle aider cette petite capitalisation à redresser ses marges?"

La machine à croissance semble impossible à arrêter. La pandémie a beau avoir affecté les résultats de son marché Out of Home (cafés, restaurants, écoles...) au premier trimestre, Lotus Bakeries a achevé les six premiers mois de l'année en fanfare.

Le groupe doit une fière chandelle à Miguel Patricio, qui a su faire reprendre la sauce. Kraft Heinz n'en finit pas de surpasser les attentes. A 15 fois le bénéfice attendu en 2021, l'action demeure relativement bon marché.

Comme souvent, le rapport annuel du géant des fruits et légumes a dépassé les attentes. Son modèle de partenariat verticalement intégré porte ses fruits.

Archive