Tout sur Cyrille Ragoucy

Le titre semble enfin se réveiller, et susciter quelque intérêt de la part des investisseurs. Reste qu'après l'avertissement de décembre sur le chiffre d'affaires et le bénéfice, on savait que les résultats du trimestre ne permettraient pas au cours de repartir, surtout dans le contexte actuel.

La rédaction de l'Initié de la Bourse a sélectionné ses dix valeurs favorites pour 2020. Le Groupe Balta est l'une d'entre elles. Son cours intègre une grande dose de pessimisme. Le fabricant de moquettes et tapis pourrait être la proie d'un rachat.

Son chiffre d'affaires est en hausse, mais sa marge bénéficiaire, toujours en baisse. Vu l'ultrafaiblesse de sa valorisation, nous ne serions pas étonnés d'apprendre qu'un prédateur s'intéresse à ce fabricant de tapis.

Si les actionnaires du groupe Balta ne se sont pas emballés, après la publication des résultats du quatrième trimestre de 2018, c'est parce que la direction n'a pas confirmé que le redressement amorcé au cours de la deuxième partie de l'année allait se poursuivre en 2019.

Au cours du troisième trimestre, la situation de Balta ne s'est pas aggravée. C'est une première, pour cette entreprise cotée depuis moins de deux ans. Faut-il voir dans la timide progression de sa marge bénéficiaire que le groupe se reprend après avoir touché le fond? Nous en espérons la confirmation.

Les mauvaises nouvelles se succédant, le cours de Balta a cédé 60% depuis l'introduction en Bourse, en juin 2017. Le groupe parviendra-t-il à regagner la confiance des investisseurs et analystes? Sous l'impulsion du futur CEO, peut-être, et en cas de reprise conjoncturelle.

Archive