Tout sur Crise sanitaire

Tout le monde ou presque part du principe que les taux d'intérêt vont continuer à grimper. En réalité, il est tout aussi probable que les taux longs baissent, éventuellement dans une large mesure, dans le courant de l'année.

Soutenue par la stricte maîtrise des coûts, par la stabilisation du fonds de roulement et par la réduction des dépenses de restructuration, c'est la rentabilité, plus que le chiffre d'affaires, qui s'est améliorée. Malgré le contexte général, le groupe augmente le dividende et procède à des rachats d'actions propres.

Malgré les difficultés auxquelles il s'est heurté au premier trimestre, Alexco Resource est un projet prometteur, au potentiel de croissance réel. Toutes les conditions sont réunies pour qu'il effectue la percée prévue pour cette année.

Peu importent les crises et les scandales: la population européenne vieillit, une tendance qui soutiendra évidemment la demande d'immobilier de soins.

Affranchi de la présence hostile de Greiner, Recticel va pouvoir asseoir sa croissance sur le potentiel de l'isolation. Le rachat du polonais Gor-Stal, qui aurait constitué une tête de pont en Europe centrale et de l'Est, semble malheureusement compromis.

La stratégie omnicanal adoptée par l'entreprise sous l'impulsion de Marleen Vaesen est la clé de son succès. Van de Velde a bien entamé l'année 2022 et le carnet de commandes est encourageant: l'on assiste donc à bien plus qu'un simple mouvement de rattrapage.

Comme elle l'avait promis, bpost a converti les accélérations du trafic de colis en bénéfice opérationnel. Les résultats du 4e trimestre de 2021 montrent que l'activité est mieux maîtrisée et que le profil de l'action est moins risqué. Si la direction parvient à confirmer la meilleure prévisibilité des chiffres, le titre pourrait considérablement s'apprécier.

Nous sommes confrontés au pire ralentissement constaté depuis mars 2020, quand la pandémie a éclaté. Mais malgré son faux départ, l'année boursière 2022 pourrait être un grand, voire un très grand cru.

Pour la première fois depuis 2018, Wereldhave Belgium va augmenter son dividende brut annuel, à 4,10 euros par action (2,87 euros nets). Le titre est à nos yeux toujours trop faiblement valorisé.

La dernière chose dont les autorités chinoises ont besoin est que la croissance s'effondre au point de provoquer des troubles sociaux. C'est la raison pour laquelle nous pensons que l'acmé du programme de "prospérité commune" est passé et que l'année 2022 s'annonce sous d'heureux auspices.

Malgré le ralentissement de l'activité dû à l'apaisement de la crise sanitaire, PostNL a achevé l'exercice sur un bénéfice opérationnel sous-jacent plus élevé que prévu. Sa rentabilité sort même renforcée de la crise.

Le bitcoin atteindrait un sommet (intermédiaire?) cette année, puisqu'il sera à mi-chemin du cycle (deux années formidables, deux années catastrophiques) en mai. Mais n'oubliez jamais que le bitcoin, comme toutes les autres monnaies virtuelles, présente un profil de risque très élevé.

La Compagnie des Alpes espère que les pistes de ski resteront ouvertes cet hiver. La crise sanitaire a de graves retombées sur ses activités, et une saison de nouveau à demi amputée serait lourde de conséquences - rappelons que la saison précédente avait été pour ainsi dire totalement perdue.

L'année commence bien, mais nous estimons qu'une importante correction se prépare. Reste que, pas plus que les autres avant elle, elle ne devrait menacer la tendance haussière: 2022 devrait quoi qu'il en soit être une bonne, voire une excellente, année boursière.

Les aléas auxquels Biocartis est confrontée mettent la confiance des investisseurs à rude épreuve, mais l'accélération de la croissance économique aux Etats-Unis, où plusieurs nouveaux tests pourraient être approuvés, devrait contribuer à soutenir les marges.

Archive