Tout sur Construction et immobilier

La pandémie pèse peu sur les résultats de Cofinimmo. La direction pronostique pour cette année un bénéfice de 6,6 à 6,85 euros par action, un chiffre à peu près identique à celui de l'an passé. Elle a toujours l'intention de porter le dividende à 5,8 euros par action.

Lors de la présentation de ses résultats semestriels aux analystes, Atenor a créé la surprise en dévoilant son premier projet outre-Rhin. Par ailleurs, la direction a confirmé qu'elle tablait pour 2018 sur un résultat proche de celui de l'année dernière.

Aedifica est en passe d'atteindre son but: devenir une société de référence investissant en immobilier de santé en Europe. De plus en plus nombreux, ses baux longs, liés à l'inflation, lui assurent des revenus croissants et pérennes.

Plus important que prévu, le recul de la marge bénéficiaire du groupe durant le premier semestre a nui au titre. Mais beaucoup porte à croire que les prochains résultats semestriels ne décevront pas.

Le rapport annuel 2017 livre un nouveau calcul de la valeur du patrimoine immobilier de Texaf, estimé à 313 millions d'euros, pour une valeur comptable de 99,1 millions d'euros sur la base de 800 dollars par m² de terrain constructible au centre de Kinshasa.

La rédaction répond à la question d'un abonné : "Recommanderiez-vous d'acheter l'action de Xior, le spécialiste belge et néerlandais de la location de chambres pour étudiants, pour diversifier les investissements en immobilier?"

Pour la première fois depuis longtemps, la filiale Carrigrès a inscrit ses résultats en rouge. Le cours de Texaf pourrait pâtir du contexte économique et politique difficile en RDC; pour l'investisseur à long terme en quête de valeur, ce serait une occasion à ne pas manquer.

La croissance d'Aedifica dans l'immobilier de soins se poursuit à un rythme soutenu. Le cours tient cependant toujours compte d'une prime importante, supérieure à la moyenne des autres SIR, par rapport à la valeur intrinsèque.

Les procédures sont plus rapides et les opportunités plus nombreuses à Budapest et Bucarest qu'à Bruxelles. Voilà pourquoi notre promoteur immobilier belge Atenor met le cap sur l'Europe Centrale. C'est d'ailleurs un projet à Budapest qui a le plus contribué au résultat du groupe au premier semestre.

Archive