Tout sur Compagnie des Alpes

Le secteur a bien entendu souffert, les exploitants de parcs ayant été contraints l'an dernier d'en fermer les portes pour longtemps. Disney s'en démarque, puisque le cours de son action s'est redressé de plus de 50% sur les 12 derniers mois; pour les investisseurs, il ne fait aucun doute que le groupe verra son chiffre d'affaires progresser ces prochaines années. L'on peut dès lors espérer que le secteur profitera de cet optimisme.

Si rien ne rouvre jusqu'à la fin de la saison, le manque à gagner de la compagnie atteindra 400 millions d'euros. L'action s'échange toujours plus de 40% sous son niveau d'avant-crise.

La rédaction répond à la question d'un abonné: "La perspective d'un vaccin efficace contre le Covid-19 justifie-t-elle une position dans la Compagnie des Alpes?"

Le tourisme et les loisirs sont deux des secteurs sur lesquels le confinement aura pesé le plus longtemps. Ils redémarrent aujourd'hui timidement, à des allures et avec des bonheurs divers.

Alors que durant l'été de nombreuses entreprises réduisent leurs activités, d'autres font leurs meilleures affaires à cette période. Observons trois de ces entreprises de plus près : Pierre et Vacances, Parques Reunidos et la Compagnie des Alpes.

L'action sort de sa léthargie récente en raison des spéculations autour d'un apport de fonds. La rentabilité s'améliore aussi progressivement. Nous prévoyons du reste un relèvement du dividende.

Archive