Tout sur Charles Bouaziz

Des trimestriels (une nouvelle fois) meilleurs que prévu n'auront pas suffi à sauver Charles Bouaziz, à la tête d'Ontex depuis 2012. Il semble que le conseil d'administration, dirigé par Hans Van Bylen, ait décidé à l'unanimité de remercier le CEO français et de le remplacer provisoirement par Thierry Navarre, un choix que l'ex-chief transformation officer verrait bien se pérenniser.

Le chiffre d'affaires est supérieur au consensus, mais la rentabilité déçoit. Le dividende sera ramené à 0,41 euro par action. La valorisation d'Ontex demeurant acceptable, le titre est digne d'être conservé.

Selon nous, il y a plus d'une chance sur deux pour qu'Ontex reçoive une offre formelle d'achat: les difficultés que l'entreprise rencontre ne sont que temporaires. Au Brésil, les résultats du deuxième trimestre sont encourageants.

Archive