Tout sur Brasseries et distilleries

L'action AB InBev affiche une décote par rapport aux actions de ses concurrentes; une opportunité s'est présentée aux investisseurs. L'Initié a d'ores et déjà intégré le titre dans le portefeuille modèle. La marge de progression du cours est belle.

AB InBev et Solvay ont dévissé en Bourse ces derniers jours, notamment sous l'effet des craintes liées au coronavirus. Il est toutefois possible de tirer parti de la volatilité ambiante par des contrats d'options.

Le plus grand brasseur mondial a connu des temps bien meilleurs. Avec la démission du directeur financier Felipe Dutra quelques semaines avant la publication des résultats annuels et le net retard de l'action par rapport à la hausse générale des places boursières, les investisseurs n'attendaient pas de miracle.

Ce n'est pas la première fois que le titre plonge après la publication des chiffres du troisième trimestre et qu'il est, à quelques semaines de la fin de l'année, au plus bas. Le désendettement, plus rapide que prévu, est appréciable; c'est à peu près tout.

Le numéro 1 de la bière a finalement procédé à une (autre) IPO puis a présenté d'excellents résultats. Que demander de plus? Que le groupe allège sa dette - c'est en cours - et surtout, que la prime que présente son action, par rapport aux titres de certains de ses concurrents, diminue.

Après trois années difficiles, AB InBev se reprend. Son cours a progressé considérablement depuis le début de 2019. La hausse va-t-elle se poursuivre ou s'interrompre? Il est judicieux de couvrir les positions à l'aide d'options.

AB InBev vient de publier des résultats satisfaisants qui ont provoqué un joli rebond de l'action, d'autant que le communiqué de presse esquisse pour la première fois depuis plusieurs années des perspectives favorables pour 2019.

Archive