Tout sur Bourse japonaise

Lorsque les investisseurs courent derrière des actions aux cours complètement décorrélés de la réalité, une bulle se crée puis se dégonfle, après quoi plusieurs décennies peuvent s'écouler avant que l'indice ne signe un nouveau record. Le franchissement récent du seuil des 30.000 points par le Nikkei en est un exemple.

La plupart des trackers sur la Bourse japonaise disponibles en Europe répliquent, par ordre croissant du nombre de positions sous-jacentes, l'indice MSCI Japan, JPX-Nikkei 400 ou Topix. Nous n'évoquerons ici que des trackers permettant d'opter pour une position longue sur ces indices. Il est également possible de prendre une position courte, en utilisant des produits à effet de levier (turbos et autres), dont la plupart ont le Nikkei 225 comme sous-jacent.

La rédaction répond à la question d'un abonné: "Je trouve surprenant que l'Initié de la Bourse soit positif depuis quelque temps à l'égard du Japon. Le potentiel de redressement des places nippones n'est-il pas épuisé?"

Les actions japonaises ne présentent toujours pas de valorisation excessive. Il est dès lors toujours intéressant d'investir (ou de réinvestir) un pourcentage limité du portefeuille d'actions dans la Bourse japonaise à titre de diversification. Nous vous recommandons le plus grand tracker européen sur le Japon.

Depuis le retour au pouvoir de Shinzo Abe, fin 2012, le Nikkei a progressé de 151%. Nous pensons que tout repli intermédiaire recèle une opportunité d'investir, à des fins de diversification, un pourcentage limité du portefeuille d'actions dans la Bourse japonaise.

La Bourse japonaise fut trop peu performante pendant trop longtemps pour encore susciter l'intérêt de l'investisseur occidental moyen. Pourtant, elle présente un potentiel confortable pour cette année et les suivantes.

La Bourse japonaise s'est trop mal portée pendant de nombreuses années pour encore susciter l'intérêt des investisseurs occidentaux. Pourtant, son potentiel haussier actuel est encore considérable.

Archive