Tout sur blanchisserie

Soutenue par la stricte maîtrise des coûts, par la stabilisation du fonds de roulement et par la réduction des dépenses de restructuration, c'est la rentabilité, plus que le chiffre d'affaires, qui s'est améliorée. Malgré le contexte général, le groupe augmente le dividende et procède à des rachats d'actions propres.

Comme attendu, le groupe spécialisé dans la blanchisserie industrielle a été très affecté par le ralentissement brutal du tourisme, d'affaires surtout, qu'a entraîné la pandémie. L'heure est au contrôle des coûts, pour maintenir la rentabilité. L'action affiche toutefois encore un potentiel de redressement.

Pour le marché, l'évolution décevante du carnet de commandes au premier trimestre passé annonce la couleur du premier semestre: le chiffre d'affaires sera lui aussi moins bon, en glissement annuel.

Archive