Tout sur Banque centrale

Tout le monde ou presque part du principe que les taux d'intérêt vont continuer à grimper. En réalité, il est tout aussi probable que les taux longs baissent, éventuellement dans une large mesure, dans le courant de l'année.

La croissance économique est au rendez-vous et le taux de chômage est faible. Mais l'inflation n'avait plus été aussi élevée depuis de nombreuses années; le moment est donc venu de commencer à réduire la politique d'assouplissement quantitatif et, pour les Etats, de songer à s'attaquer à leur déficit budgétaire.

Depuis mars 2020, les banques centrales sont sur le pont pour éviter une crise économique et financière profonde et structurelle. Pour notre part, nous sommes curieux de voir comment seront gérées, ensuite, les conséquences des largesses budgétaires et les montagnes de dette en résultant.

Au vent de panique qui a soufflé en mars a succédé en avril une reprise presque aussi impressionnante, sur les marchés boursiers. L'étiage nous semble avoir été atteint dès la fin mars, de sorte qu'ils ne devraient plus baisser sensiblement.

La rédaction de l'Initié répond à la question d'un abonné: "Je détiens des actions de la Banque nationale de Belgique depuis un certain temps. Y a-t-il encore du sens à conserver la position? L'évolution du cours est décevante..."

La rédaction de l'Initié répond cette semaine à la question: "L'action BNB s'échange au même prix qu'il y a cinq ans, ou à 35% de moins que le Bel 20. Comment expliquez-vous cela et comment le titre va-t-il évoluer?"

Archive