Tout sur Bancassurance

Alors qu'elle était, depuis janvier, la plus performante de l'indice Bel 20 derrière celle du producteur d'acier Aperam (elle était même passée en tête du classement à la mi-21), l'action KBC a récemment cédé plus de 10%.

L'atonie des taux d'intérêt pèse de plus en plus sur les chiffres. Le résultat technique de la branche assurances est heureusement bon et les charges opérationnelles du bancassureur belge se sont allégées.

L'une des raisons pour lesquelles le secteur financier n'a pas le vent en poupe est la contraction des marges d'intérêts, elle-même due, entre autres, aux taux pénalisants que la Banque centrale européenne impose aux banques qui lui confient leurs liquidités excédentaires. Dans ce domaine, KBC contrôle davantage la situation.

Archive