Une très bonne année pour D'Ieteren ?

Une très bonne année pour D'Ieteren ?

D'Ieteren a publié un rapport semestriel très satisfaisant. L'on note une amélioration dans chacune des trois activités. S'agissant du bénéfice, le CEO, Axel Miller, s'est montré positif quant à l'intégralité de l'exercice.

Cession de Belron par D'Ieteren

Cession de Belron par D'Ieteren

La rédaction répond à la question d'un abonné: "Pourquoi recommandez-vous d'acheter D'Ieteren? Je crains qu'en vendant 40% de Belron et en investissant une part du produit dans des entreprises qui n'ont aucun lien avec le coeur d'activité de D'Ieteren, Axel Miller en fasse une nouvelle Dexia."

D'Ieteren produit beaucoup de liquidités, peu de bénéfices

D'Ieteren produit beaucoup de liquidités, peu de bénéfices

Si la vente de 40% de Belron a rapporté beaucoup d'argent au groupe, elle coûte pour l'heure également 20% de sa rentabilité. En outre, il reste encore du pain sur la planche à D'Ieteren avant que l'acquisition de Moleskine puisse être qualifiée de succès.

D'Ieteren maintient ses prévisions

D'Ieteren maintient ses prévisions

Les actionnaires de D'Ieteren espéraient que le groupe relève ses prévisions de bénéfice au terme du premier trimestre, mais devront pour l'heure se contenter d'une hausse du bénéfice de 10% cette année. Épinglons la valorisation intéressante de D'Ieteren.