Tout sur ASML

Si le chiffre d'affaires du fabricant de systèmes de lithographie pour l'industrie des microprocesseurs a manqué le consensus, sa rentabilité s'est améliorée, au dernier trimestre de l'exercice écoulé. Les perspectives à long terme sont très bonnes. L'action est onéreuse, mais il s'agit d'une entreprise de qualité.

La demande de machines pour puces mémoire et puces logiques demeure élevée, mais c'est du côté de l'offre que les goulots d'étranglement se situent pour l'instant. Les pénuries s'éternisant, ASML pourrait devoir reporter plusieurs livraisons à l'an prochain.

Les grands fabricants de semi-conducteurs ont mis en oeuvre de vastes programmes d'agrandissement ou de mise à niveau de leurs infrastructures, pour le plus grand bonheur d'ASML. Le groupe néerlandais n'avait jamais bénéficié d'une conjoncture aussi favorable, comme en témoigne l'évolution des nouvelles commandes.

La pénurie de puces fait grimper en flèche les actions des producteurs de semi-conducteurs. Il est possible de profiter de la hausse grâce à un tracker européen qui suit l'évolution du secteur.

ASML n'est pas bon marché, mais les points positifs, perspectives à long terme comprises, ne manquent pas. A notre estime, l'action pourra encore s'apprécier, quand les marchés boursiers se reprendront.

La crise et les développements géopolitiques pourraient perturber la croissance à court terme, mais pas modifier les tendances structurelles; or les innovations technologiques garantissent une hausse structurelle des besoins en semi-conducteurs. ASML est l'un de nos dix favoris pour 2021.

Les perspectives du groupe néerlandais pour le prochain exercice ont déçu le marché, mais nous ne sommes pas inquiets: ASML est toujours ultraprudent. Ce qui compte à nos yeux, c'est que ses objectifs à long terme sont maintenus. Par ailleurs, en dépit de la crise sanitaire, le groupe devrait signer un chiffre d'affaires record cette année.

Le titre s'est tellement apprécié ces dernières semaines qu'une correction serait souhaitable. Nous allons donc miser à la baisse.

La crise pèse peu sur le secteur des semi-conducteurs. Si elle a incité ASML à suspendre son programme de rachat d'actions après le premier trimestre, elle n'a pas empêché le titre d'atteindre un sommet historique en juillet.

Le fabricant néerlandais de semi-conducteurs avait vu arriver la tempête et revu à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires. Le Covid-19 ralentit certes la demande et l'approvisionnement, mais la technologie est moins affectée par la crise que d'autres secteurs.

Le groupe n'a vraiment pas à rougir de ses résultats annuels 2019. Il domine incontestablement plusieurs segments de son marché.

Après les belges, voici les actions européennes et américaines les plus rémunératrices de ces vingt dernières années. Les champions américains affichent des rendements nettement plus spectaculaires que les vedettes des Bourses européennes.

ASML a publié de bons résultats opérationnels mais n'est pas parvenu à inverser le sentiment du marché. Supérieures aux attentes de celui-ci, les prévisions d'ASML suggèrent pourtant l'atteinte précoce de son objectif de ventes.

A l'horizon 2025, la valeur totale du marché des machines à puce est estimée à 15 milliards d'euros. Avec ses 85% de parts de marché, ASML devrait être en mesure d'accaparer 13 de ces 15 milliards d'euros. Et le groupe n'est pas du genre à oublier ses actionnaires.

Archive