Tout sur ASML

Le titre s'est tellement apprécié ces dernières semaines qu'une correction serait souhaitable. Nous allons donc miser à la baisse.

La crise pèse peu sur le secteur des semi-conducteurs. Si elle a incité ASML à suspendre son programme de rachat d'actions après le premier trimestre, elle n'a pas empêché le titre d'atteindre un sommet historique en juillet.

Le fabricant néerlandais de semi-conducteurs avait vu arriver la tempête et revu à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires. Le Covid-19 ralentit certes la demande et l'approvisionnement, mais la technologie est moins affectée par la crise que d'autres secteurs.

Le groupe n'a vraiment pas à rougir de ses résultats annuels 2019. Il domine incontestablement plusieurs segments de son marché.

Après les belges, voici les actions européennes et américaines les plus rémunératrices de ces vingt dernières années. Les champions américains affichent des rendements nettement plus spectaculaires que les vedettes des Bourses européennes.

Archive