Tout sur Ardooie

La quasi-absence de croissance organique (0,4%) durant le premier semestre de 2018 déçoit les analystes, qui espéraient 2 à 3%. Une fois encore, le bénéfice augmente plus lentement que le chiffre d'affaires.

A l'issue de l'exercice 2018, le groupe devrait pouvoir se targuer d'avoir réalisé un chiffre d'affaires de plus de 500 millions d'euros. Mais, compte tenu de la hausse des prix des matières premières, le bénéfice suivra-t-il?

Le groupe belge connaît pour l'heure une période de forte croissance. Mais le bénéfice ne progresse pas au même rythme que le chiffre d'affaires. L'augmentation des prix des matières premières pèse en effet lourdement sur la marge bénéficiaire de Sioen.

Cela se confirme également au terme du troisième trimestre : grâce à ses acquisitions, le numéro un mondial de l'enduction de tissus synthétiques connaît une phase intense de croissance. Le cours de l'action, qui avait reculé ces derniers mois parce que le bénéfice n'est pas appelé à progresser aussi bien, a repris un peu de hauteur à l'annonce des résultats.

Malgré la solide augmentation du chiffre d'affaires de Sioen Industries, le cours a réagi négativement à l'annonce des chiffres semestriels. C'est le bénéfice qui a déçu.

L'entreprise implantée à Ardooie est parvenue à enregistrer au terme du premier trimestre une hausse de son chiffre d'affaires de 35,4%. Ses acquisitions en ont assuré 30% ! La valorisation de l'action n'est désormais plus intéressante.

Archive