Tout sur ArcelorMittal

C'est en Europe et en Amérique du Nord, les deux principaux marchés de débouchés du groupe, que l'Ebitda s'est le plus sensiblement tassé. En renonçant à acquérir Ilva, en réaction au retrait d'une protection pénale italienne en matière d'environnement, ArcelorMittal va sans doute au-devant d'une longue bataille juridique.

Le géant de la sidérurgie a déçu, avec des trimestriels peu réjouissants couplés à l'annonce d'une baisse de sa production. Les problèmes s'accumulent en Europe, son marché principal: demande en recul, tensions commerciales, impôts peu favorables.

Le premier producteur mondial d'acier a présenté un rapport annuel en demi-teinte. Au regard de ses perspectives, il n'est pas étonnant que la valorisation de l'action soit faible. Pour autant, son cours pourrait s'apprécier si les Etats-Unis et la Chine enterraient la hache de guerre.

Archive