Tout sur ArcelorMittal

Portée par des trimestriels meilleurs que prévu, l'action d'ArcelorMittal a atteint son plus haut niveau depuis 2018. Elle va probablement marquer une pause, mais ne devrait pas dévisser. Nous abaissons notre conseil.

Au cours du premier semestre, nous avons conclu différents contrats d'options pour tirer parti de la hausse ou de la baisse de certains titres. Cette semaine, nous passons en revue les positions que nous avons prises sur Barrick Gold, Barco, Alibaba, ArcelorMittal et AB InBev.

Très supérieur au consensus, l'Ebitda trimestriel est le plus élevé des 10 dernières années. Il est à mettre au crédit de la division minière, suivie, par ordre décroissant d'importance, de l'Europe, du Brésil et des autres pays.

Le sidérurgiste devrait tirer les fruits de l'allègement de ses coûts et de la reprise attendue. Pour l'investisseur désireux de profiter de la hausse du cours, il est possible, outre un achat direct d'actions, de se positionner via des options - une stratégie qui s'est déjà révélée porteuse.

Le premier sidérurgiste mondial a clos 2020 sur une note positive, les résultats du 4e trimestre s'étant révélés meilleurs que prévu. Le groupe, qui a réduit considérablement sa dette l'an passé, peut à nouveau choyer ses actionnaires.

Longtemps malmenée, l'action de l'aciériste signe un beau parcours depuis mars. ArcelorMittal semble avoir atteint son objectif de désendettement et va prochainement augmenter la rémunération des actionnaires. Les options permettront d'engranger un gain maximal.

Le numéro un mondial de la sidérurgie a pris de l'avance sur son désendettement et présenté des trimestriels supérieurs aux attentes. L'action ArcelorMittal a réagi positivement. Nous relevons notre conseil.

Ils l'attendaient depuis trois ans, ce dividende. Autant dire que 10 centimes par action n'est pas ce qu'espéraient les actionnaires. Et ils l'ont fait savoir, puisque le cours d'ArcelorMittal a reculé de 10% après l'annonce. Pour la direction du groupe, un objectif prime: réduire encore l'endettement.

Après plusieurs années difficiles et parce qu'il a allégé considérablement sa dette, le groupe ose à nouveau songer à la croissance. Quoique le cours d'ArcelorMittal ait gagné environ 30% depuis le printemps, sa valorisation est acceptable. Le problème de surcapacité du marché de l'acier n'étant cependant pas réglé, nous abaissons notre conseil.

Quoique légèrement inférieurs aux prévisions, les résultats du deuxième trimestre du plus grand aciériste au monde ont été suffisamment bons pour qu'il puisse enregistrer le plus solide premier semestre depuis 2012.

En rubrique Stratégie, nous vous présentions récemment trois candidats à la reprise sur Euronext : ArcelorMittal, BAM Groep et Boskalis. Voici autant d'approches pour miser, à l'aide d'options, sur le potentiel de ces actions qui n'est pas encore inclus dans les cours.

Plusieurs éléments confèrent aux actions européennes de sérieuses possibilités de redressement. Zoom sur ces trois valeurs cotées sur Euronext qui pourraient profiter du mouvement de rattrapage et de la reprise économique en Europe. Leur potentiel n'est pas encore totalement intégré dans le cours actuel.

Après plusieurs années difficiles, le ciel s'est éclairci ces douze derniers mois pour le plus grand producteur d'acier ArcelorMittal. L'action a gagné près de 10% en réaction aux derniers chiffres publiés, et malgré la nette progression du cours l'an dernier, nous la conserverions.

Archive