Tout sur Arcelor

Le marché a d'abord réagi avec enthousiasme au rapport semestriel du plus grand aciériste au monde, avec des chiffres moins négatifs que prévu, mais a par la suite pris ombrage des perspectives très prudentes. Nous attendons un repli boursier pour relever le conseil.

Le géant de la sidérurgie a déçu, avec des trimestriels peu réjouissants couplés à l'annonce d'une baisse de sa production. Les problèmes s'accumulent en Europe, son marché principal: demande en recul, tensions commerciales, impôts peu favorables.

Après plusieurs années difficiles et parce qu'il a allégé considérablement sa dette, le groupe ose à nouveau songer à la croissance. Quoique le cours d'ArcelorMittal ait gagné environ 30% depuis le printemps, sa valorisation est acceptable. Le problème de surcapacité du marché de l'acier n'étant cependant pas réglé, nous abaissons notre conseil.

Archive